Les promoteurs suggèrent au gouvernement de densifier les villes

La Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) a suggéré au gouvernement de créer un « choc d’offre » pour couvrir la demande de logements et de densifier les villes afin de limiter l’artificialisation des sols. Cela pourrait être une solution pour améliorer l’offre d’appartements neufs à Grenoble sans étendre la ville.

Créer un « choc d’offre » pour relancer la construction

Le gouvernement est face à un risque de crise majeure selon le FPI. L’offre de logements neufs est insuffisante pour couvrir la demande et la situation ne fera que s’aggraver dans le futur, sauf à mettre sur le marché 500 000 logements neufs par an pendant les dix prochaines années.

Tel est le diagnostic de la FPI qui a même indiqué que l’offre actuelle avait chuté de 30 % en comparaison de celle de 2018.

La FPI a préconisé au gouvernement de créer sans tarder un « choc d’offre » en mettant en place des incitations fiscales pour les communes afin d’augmenter immédiatement le volume de permis de construire accordés.

En effet, il y a une réticence de certains maires à accorder le nombre nécessaire de permis de construire :

  • D’une part pour ménager leur électorat qui ne voit pas toujours d’un bon œil arriver de nouveaux habitants ;
  • D’autre part pour ne pas se mettre à dos les associations de protection de l’environnement en favorisant trop l’artificialisation des sols.

Des incitations fiscales sur les logements neufs seraient certainement efficaces pour augmenter rapidement le volume des permis accordés, telles que :

  • La création d’un « bonus-malus » pour récompenser les communes qui exploitent toutes les possibilités du PLU ;
  • Le reversement d’une partie de la TVA.

Densifier les villes pour limiter l’artificialisation des sols

De plus, la loi Climat et Résilience ne fait pas l’unanimité chez les professionnels du secteur et cela risque de contribuer à encore diminuer l’offre déjà très faible.

Le président de la FPI a indiqué que pour tenir les objectifs de la loi de « zéro artificialisation nette » (ZAN), il devenait nécessaire de densifier les agglomérations en reconstruisant la ville sur la ville.

Seule la création de villes « intenses » permettrait de tenir le double objectif d’augmentation de la production et de « zéro artificialisation nette » (ZAN).

En effet, l’objectif inscrit dans la loi qui vise à préserver l’environnement et le climat en limitant la bétonisation des espaces naturels ne doit cependant pas être un frein à la production de logements neufs. Car le besoin sera croissant dans les années à venir.

Retour à la liste des actualités