Nous contacter  
VENTE 04 76 87 18 91
LOCATION 04 76 87 00 40

Acheter une maison à Grenoble: guide de la garantie de prêt

06/07/2018
acheter une maison à Grenoble avec la garantie de prêt

En 2018, les Français ne jurent que par le cautionnement de prêt bancaire, une garantie de prêt qui est différente de l’hypothèque, laquelle est en nette recul selon l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (APCR).

Mais en quoi le cautionnement de prêt est-il un dispositif rassurant et dans quelle mesure peut-il vous permettre d’acheter votre maison à Grenoble en toute sérénité ?

Acheter une maison à Grenoble grâce à la garantie de prêt ?

À l’inverse de l’hypothèque, le cautionnement bancaire, ou garantie de prêt, n’est pas attaché au bien pour lequel le souscripteur a contracté le crédit. En effet, si l’acquéreur ne parvient pas à répondre de ses obligations, l’organisme de cautionnement intervient pour lui venir en aide. Ainsi, en cas de difficultés financières, plusieurs solutions sont étudiées (report d’échéances, allongement de la durée du prêt, édition d’un nouvel échéancier de remboursement etc.).

Si acheter une maison à Grenoble s’avère plus compliqué que prévu pour le souscripteur du prêt, Crédit Logement se mobilise pour l’accompagner dans la vente du bien immobilier. Une expertise lui est proposée pour lui permettre de céder le bien à la valeur du marché. Ces démarches sont bien entendu réalisées à l’amiable, ce qui signifie qu’en cas de désaccord, une procédure de recouvrement judiciaire des sommes non perçues peut être intentée. Reste que la garantie de prêt est plus flexible que l’hypothèque, d’autant plus que les formalités sont peu nombreuses par rapport aux garanties directement liées au bien immobilier.

Le cautionnement de prêt, un dispositif opaque ?

Cependant, la garantie de prêt n’a pas toujours fait l’unanimité. On se rappelle qu’en 2014 et 2015, Crédit Logement avait fait l’objet d’une attaque judiciaire, l’association de défense des consommateurs UFC Que Choisir ayant critiqué un système de cautionnement usurpateur détenu par des banques (Société Générale, LCL, Crédit Agricole, BNP Paribas). Or, l’Autorité de la Concurrence a fini par réhabiliter le cautionnement bancaire, une solution qui semble ne plus rien avoir à se reprocher en 2018.

Pour en savoir plus:
Guide des honoraires d'agence

Retour à la liste des actus