Nous contacter  
VENTE 04 76 87 18 91
LOCATION 04 76 87 00 40

Immobilier à Grenoble : guide de la hausse des taux de crédit

03/06/2018
les taux de crédit pour l'immobilier à Grenoble

Vous êtes probablement de ceux qui ont saisi l’opportunité de réaliser un placement immobilier à Grenoble grâce aux taux de crédits très faibles proposés par les banques.

Sachez que d’après plusieurs courtiers en prêts immobiliers exerçant en France, le taux moyen des crédits immobiliers sur vingt ans pourrait atteindre 2 % en fin d’année, soit une hausse drastique de 0,5 %. Pourquoi une telle hausse ?

Immobilier à Grenoble : le temps des taux de crédit bas bientôt révolu ?

En 2018, il est loin le temps des dossiers à moins d’1 %, hors assurances ! D’ailleurs, d’après plusieurs sociétés de courtage en prêts immobiliers, il faut s’attendre à ce que les taux des crédits immobiliers à Grenoble et ailleurs en France subissent une hausse. En effet, en 2017, on constate que le taux moyen des crédits immobiliers a progressé de 0,35 %. D’ici fin 2018, le taux moyen pourrait subir une hausse de 0,5 %.

Reste à savoir si ceux qui envisagent de souscrire un crédit pour financer leur projet immobilier à Grenoble doivent s’inquiéter. Eh bien pas nécessairement. Car les taux vont rester à des niveaux satisfaisants pendant encore longtemps. Et même s’ils sont susceptibles d’augmenter, les prix seront eux amenés à baisser ! En effet, dans le cas contraire, les acheteurs se feront plus rares, et le marché immobilier traversera une crise sans précédent.

Les premiers signes du retournement du marché immobilier se font sentir

Qui plus est, il faut souligner qu’en cas de hausse des taux de crédits, un ajustement sera nécessaire pour assurer la pérennité du marché immobilier à Grenoble. Il faut savoir que les primo-accédants représentent le pilier de ce marché. Or, en 2018, ils ne représentent que 48 % de la clientèle des agences contre 60 % l’année précédente. Autre raison de faire preuve d’optimisme : la concurrence est vive dans le secteur, d’autant plus que de nouveaux concurrents agressifs comptent bien changer les règles du jeu. De quoi limiter la hausse des taux des crédits et les maintenir à un niveau raisonnable.

Retour à la liste des actus