Nous contacter  
VENTE 04 76 87 18 91
LOCATION 04 76 87 00 40

Location d’appartement et Airbnb, comprendre la fiscalité

03/04/2017

Vous souhaitez louer un appartement à Grenoble via Airbnb ? Si tel est le cas, sachez que Airbnb doit désormais déclarer au Fisc les revenus de ses membres. En effet, l’Assemblée Nationale a validé l’obligation pour tout utilisateur de services collaboratifs tels qu’Airbnb de signaler ses revenus aux administrations fiscales. Notre agence immobilière de Grenoble fait le point avec vous sur vos nouvelles obligations.

Faut-il déclarer les revenus perçus via Airbnb ?

Vous êtes propriétaire et vous avez l’habitude de mettre en location un appartement sur Grenoble via le site Airbnb. Quelle que soit la finalité de cette location —générer des revenus ou simplement arrondir vos fins de mois —, vous devez désormais déclarer les sommes perçues au Fisc. C’est obligatoire ! En effet, l’Assemblée Nationale a décidé d’imposer l’ensemble des plateformes collaboratives permettant d’accéder à des biens en location. Dans le même temps, un document stipulant les activités soumises à un devoir de déclaration des revenus a même été rédigé par les autorités.

Les exceptions à cette nouvelle règle…

Concrètement, du moment qu’une activité sur Airbnb n’entre pas dans le cadre d’un partage de frais, l’intéressé est dans l’obligation de déclarer ses revenus. Le Fisc explique même : « Ne peuvent être exonérés d’impôt sur le revenu les bénéfices générés par un contribuable à partir de la location d’un bien appartenant à son patrimoine personnel ». Ainsi, peu importe la durée de la location (saisonnière ou non saisonnière, au sein d’une résidence principale ou secondaire), le contribuable n’a d’autre choix que de déclarer ses revenus.

Une loi qui n’entrera en vigueur qu’en 2019

L’obligation de déclarer les revenus tirés d’une activité Airbnb n’entrera en vigueur qu’à partir de 2019. Par ailleurs, si vous gérez une location d’appartement à Grenoble, vous n’êtes pas concerné par cette nouvelle loi.

Loueurs professionnels ou non professionnels ?

La loi fait une distinction entre loueurs professionnels et non professionnels. Si un membre du foyer fiscal est inscrit au registre du commerce et des sociétés et que ses recettes annuelles excèdent 23 000 €, il devra obligatoirement déclarer ses revenus. Il devra également s’affilier au Régime Social des Indépendants et payer les cotisations auxquelles il est redevable. Voilà qui aura peut-être le don d’inquiéter 23% des utilisateurs d’Airbnb, qui sont tous entrepreneurs ou travailleurs indépendants !

Retour à la liste des actus